Approche et positionnement

L’approche du SLE

Notre travail, au SLE, se caractérise par l’accent que nous mettons sur la résolution de problèmes. Nous travaillons en équipes multidisciplinaires, suivant une approche multidimensionnelle sur plusieurs niveaux. Notre point de départ est un modèle de développement lié à un espace défini, qui comprend les développements des États, des régions ou des communautés comme le résultat de processus de négociation. Ils ne sont durables qu’à la condition d’être ancrés à tous les niveaux, du plus haut au plus bas, du local au national en passant par le régional, et inversement. En tant que facteurs pouvant favoriser ou freiner les processus de développement, les conditions cadres mondiales et nationales, ainsi que les interactions entre les niveaux, sont prises en compte. Ces contextes sont importants car les négociations entre les acteurs y seront menées et des décisions y seront prises. L’approche du SLE prend en compte les différents niveaux, les facteurs, ainsi que les processus de négociation dans l’élaboration d’approches de résolution de problèmes. Cela permet de garantir l’ancrage durable des processus de développement dans la société qui les mettra en œuvre.

En matière de politique de développement, le SLE s’engage

  • à s’orienter sur les concepts et débats de politique de développement actuels et sur leur contrôle critique,
  • à conseiller en tant que partenaire et en prenant en compte le contexte, où la propre expertise intervient dans les discussions avec les personnes sur place et prend en compte les conditions locales,
  • à une approche multidisciplinaire et interactive, qui intègre les manières de penser et les méthodes d’autres disciplines,
  • à transmettre les connaissances des rapports mondiaux, nationaux et locaux, nécessaires à l’élaboration professionnelle de projets et programmes,
  • à utiliser des instruments de manière adaptée, sélective et sensible à la politique de développement,
  • à une conscience de l’importance des soft skills. En effet, les compétences en communication et en gestion sont essentielles à la coopération internationale également,
  • à ce que les approches de développement, globales, intersectorielles, régionales et relatives aux acteurs ne soient pas des alternatives à une spécialisation relative à un secteur, mais plutôt une perspective dont les spécialistes ont besoin pour atteindre des effets,
  • à cibler le développement rural, la gestion de l’environnement et des ressources ainsi que la protection et l’adaptation au climat tout en prenant en compte les relations villes-campagnes et le développement urbain,
  • einen Fokus auf ländliche Entwicklung, Umwelt- und Ressourcenmanagement sowie Klimaschutz und -anpassung bei gleichzeitiger Berücksichtigung von Land-Stadt-Beziehungen und städtischer Entwicklung,
  • à former des spécialistes capables d’agir également dans des situations de crise et de conflit.
Afin d'optimiser notre site pour vous et de pouvoir l'améliorer continuellement, nous utilisons des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies.
Ok